LE MOULIN RADET - PARIS 18e

Moulin Radet - Paris - en 1997

En 1996, ailes en arêtes de poisson p

Moulin Radet - Paris (après octobre 2001)

Après rénovation de ses ailes en octobre 2001 : ailes bretonnes puq

Le moulin Radet le 13 février 2009

Sur la Butte Montmartre, on pouvait compter jusqu'à 12 moulins au milieu des vignes en 1740, construits à partir de 1529, ils furent détruits un à un entre 1758 et 1854.

Le moulin de la Turlure (62 ans) a été détruit en 1832, et le moulin à Poivre qui broyait de l'alizari et de l'indigo pour fabriquer des couleurs fut abattu après 46 ans de service pour permettre à l'avenue Junot de passer.

Seuls 2 moulins ont survécu : Le moulin Radet et le moulin de la Galette.

L'existence du 1er remonterait à 1717. Dès le 1er mai 1812, il fut la propriété de la famille Debray tout comme l'autre moulin Le Blute Fin à quelques mètres de lui dans la même ferme.

En 1934, il fut transformé en guinguette les dimanches et jours fériés, il prend alors le nom de "Moulin de la Galette", victime du progrès (il n'était pas équipé d'ailes Berton) et de la concurrence.

Cette enseigne sera transférée vers son proche voisin Le Blute Fin. Une association "Les Amis du Vieux Montmartre" le sauve de la destruction en 1915. En 1924, son propriétaire le déplace à l'angle des rues Girardon et Lepic, et il est restauré en 1978, mais ne tourne pas.

En octobre 2001, Marcel Charron, charpentier-amoulangeur, est chargé de la rénovation des ailes, il accomplira son travail en 4 jours.

 

 

Le moulin Radet - 13 février 2009, autre face